Magnificia
Magazine Magnificia

Retraite, trimestres accumulés et points de retraite

Bien préparer sa retraite c’est connaître le montant de sa pension de retraite. Pour ce faire, il convient avant toute chose, de compter les trimestres accumulés pour votre retraite de base et les points obtenus dans les régimes de retraite complémentaires.

Le régime de base

Le régime de base dépend de la sécurité sociale. Afin de bénéficier d’une retraite à taux plein à l’âge de 60 ans, vous devez cumuler 160 trimestres d’assurance.

Dans le secteur privé (tourisme, banque, assurance, commerce, etc.), la validation d’un trimestre dépend de vos revenus et non pas de la durée réelle d’activité. Le décret du 19 mars 2014, permet de valider un trimestre avec 150 heures payées au SMIC.

Bon à savoir :
Il n’est pas possible de valider plus de 4 trimestres par année civile.
Vous validez vos 4 trimestres autorisés par an, si le cumul de vos salaires bruts annuels est supérieur ou égal à 5 766 euros.

Pour être régulièrement informé de votre situation, il est utile de vérifier de temps en temps votre relevé de carrière (bilan des cotisations versées par chaque salarié) afin de connaître le nombre de trimestres que vous avez accumulés. Vous pouvez le faire sur  www.lassuranceretraite.fr .

Bon à savoir :
Tous les 5 ans à partir de 35 ans, vous recevrez par courrier, chez vous, votre relevé de carrière.

Par ailleurs, si vous êtes assuré social, les périodes dites « assimilées » ou d’interruption de travail involontaires, (telles que les périodes de service militaire, de congé parental, de chômage, etc.) sont prises en compte lors du calcul de vos trimestres. De plus, certaines majorations de durée d’assurance donnent droit à des trimestres supplémentaires.

La retraite complémentaire

A la retraite, vous percevez une pension complémentaire à votre pension de retraite de base.

Le fonctionnement de la retraite complémentaire est basé sur l’accumulation de points. La pension de retraite complémentaire perçue est fortement liée au nombre de points que vous avez accumulés durant votre vie active.

L’accumulation des points

Votre employeur prélève chaque mois un pourcentage de votre salaire qu’il reverse à l’Arrco ou l’Agirc (caisses de retraite complémentaires) en fonction de votre statut (salarié, cadre ou non cadre). Cette cotisation donne droit à des points. Les points accumulés sont utilisés pour le calcul de votre pension de retraite complémentaire.

Salarié non-cadre
Si vous êtes salarié non-cadre, vous versez des cotisations de retraite complémentaires à l’Arrco.

Deux types de salariés non cadres sont à noter. Ceux dont :

  • la rémunération annuelle est inférieure ou égale à 39 228 euros (tranche A) et qui versent 6,20% (taux d’acquisition : pourcentage du salaire brut cotisé) de leur salaire à l’Arrco.
  • le salaire est compris entre 39 228 et 117 684 euros par an (tranche B) avec un taux d’acquisition de 16,20% versé à l’Arrco.

Salarié cadre
Les salariés cadres relèvent aussi bien de l’Agirc que de l’Arrco.

Il convient de faire deux catégorisations en ce qui concerne les salariés cadres :

  • les cadres qui perçoivent une rémunération annuelle inférieure ou égale à 39 228 euros et dont le taux d’acquisition versé à l’Arrco est 6,20% ;
  • ceux dont le taux d’acquisition est 16, 44%, avec des salaires compris entre 39 228 euros et 313 824 euros (tranches B et C).

Bon à savoir :
Une fois par an, les caisses complémentaires vous envoient votre relevé de points afin que vous puissiez être en mesure d’évaluer votre retraite complémentaire.
Vous pouvez également obtenir une évaluation par l’institut de retraite.

Pour information : Vous avez la possibilité de rencontrer directement un conseiller retraite pour faire le point sur vos droits.

Commentaires