Magnificia
Magazine Magnificia

La gestion locative, quels avantages ?

La gestion locative, c’est le fait de gérer un ou plusieurs biens immobiliers destinés à la location. Vous pouvez faire appel aux professionnels de l’immobilier ou le faire vous même. Quelle est la meilleure façon de gérer la location de son patrimoine immobilier ?

La gestion locative par des professionnels ?

Lorsque vous décidez de confier la gestion locative de votre bien à une agence immobilière, un notaire ou un administrateur de biens, il convient de garder à l’esprit que ce service est payant. Ce coût varie notamment en fonction du bien et du périmètre de services prévu par le contrat.

Au-delà de cette contrainte, plusieurs avantages sont à relever :

  • Réduction d’impôt : Les frais que génèrent la gestion locative sont intégralement déductibles de vos revenus fonciers, ce qui vous permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur vos recettes.

  • Gestion optimisée : De par leur expertise, les professionnels de l’immobilier ont la capacité de choisir le bon profil de locataire. Ils sont également habilités à fixer et négocier de façon efficace le montant du loyer.

  • Expertise juridique : Le gestionnaire immobilier vous protège contre d’éventuels soucis juridiques. Ce dernier connaît toutes les démarches obligatoires à effectuer de façon régulière (maintenances, diagnostics obligatoires, etc.).

  • Risque d’impayés réduit : En prélevant directement les loyers sur le compte de votre locataire, le gestionnaire de votre bien réduit ainsi les risques d’impayés.

  • Gain de temps : Vous gagnerez énormément de temps en confiant la gestion locative de votre bien à des spécialistes.

  • Moins d’ennuis, plus de sérénité : Votre gestionnaire de biens est le seul interlocuteur direct de votre locataire, du syndic, de l’administration et des entreprises de travaux.

Gérer soi même la location de son bien ?

Pour louer votre bien immobilier voici quelques démarches à effectuer :

  • Choisir ses locataires : Vous devez tenir compte de la situation personnelle ainsi que des garanties présentées par votre locataire.

  • Établir un contrat de bail : Il est possible de rédiger sur un papier libre le contrat de bail. Vous pouvez également opter pour un contrat sécurisé que vous pouvez trouver auprès d’une association ou dans une librairie spécialisée. En revanche, si vous êtes dans l’incapacité de le faire, vous pouvez vous faire aider par un notaire.

  • Fixer et réviser le loyer : Vous pouvez fixer librement le montant du loyer lors de la première location de votre bien. En revanche, pour une relocation, le montant du loyer ne peut excéder la dernière variation annuelle connue des prix à la consommation, hors tabac et loyers, communiquée chaque trimestre par l’Insee.

    En cas de sous-évaluation du loyer, vous devez revoir à la hausse ce montant. Cette augmentation ne peut dépasser 50% de la différence entre le premier loyer et la moyenne des loyers pratiqués dans les environs. De plus, en cas de travaux, vous pouvez appliquer une majoration minimum de 15% de la facture au loyer annuel.

    Bon à savoir :

    Souscrire à l’assurance « loyers impayés », vous protège contre les risques d’impayés.

Commentaires